La Mère dans le thème astral (Partie 2)

Image maternelle dans le thème astral (partie 2)

Image maternelleDeuxième partie de l'article consacré aux images parentales dans le thème natal pour éclairer sur les questions suivantes :

 

- Quel lien avez-vous noué avec votre mère ?

- Quelle est votre capacité à vous lier à vous-mêmes, aux autres et à l'univers ?

- Comment prenez-vous soin de vous-mêmes et d’abord de votre corps ?

- Quelle attention portez-vous à vos besoins affectifs et émotionnels, comment y répondez-vous ?

 

Aujourd'hui, les Mères de type Terre.

Si vous n'avez pas lu (ou si vous voulez relire) la première partie de l'article, je vous renvoie à la page La Mère dans le thème astral (Partie1) pour les Mères de type Eau

 

 

Je rappelle que les Images parentales ne sont pas nos parents en tant qu'êtres humains bien réels, mais leur empreinte dans notre psychisme et ce que nous avons tendance à leur attribuer. Cette empreinte s'inscrit parfois comme des difficultés à affronter certaines situations sociales ou relationnelles que nous attribuons (plutôt facilement) à quelques défaillances parentales dans notre éducation ou le modèle que nos parents nous ont donné. En réalité, ces images parentales reviennent à parler de soi et de certains aspects que nous nous refusons de reconnaître comme étant siens.

 

L'image maternelle dans le thème astral est établie à partir des facteurs astrologiques suivants:

- Signe de la Lune

- Signes et Planètes en Maison X

- Planètes en aspect de la Lune ou du maître de la Maison X

 

Coeur de terreLa Mère de type Terre

La Terre est le deuxième élément associé au caractère Féminin. Elle correspond donc assez bien à la fonction maternelle traditionnelle. La Terre n'a pour autant pas la fluidité de l'Eau et la fonction maternelle principale n'est pas ici de l'ordre de l'attachement et de la fusion émotionnelle. Plus lourde, la Terre rattache aux cycles naturels et aux rythmes biologiques.

L’individu très marqué par l'élément Terre est capable de se centrer sur son corps et de s’enraciner en un lieu. Il recherche la sécurité matérielle.  Le pas à pas du quotidien et la proximité avec la matière ne l'ennuient pas et ne le rebutent pas non plus. Ces aspirations et sa conception de l'attachement et du bonheur passent par là, en toute simplicité et en toute humilité.

Cela est possible parce que sa Mère de type Terre s’est elle même facilement sentie en harmonie avec son corps et la nouvelle vie qui s'y développait pendant sa grossesse. Elle accepte son rôle maternel avec bon sens, simplicité et aisance pour répondre aux besoins de son enfant. C'est dans la satisfaction des besoins physiques de son enfant qu'elle se sent le plus à l'aise et elle ne le prive pas de contacts physiques et de nourriture (dans tous les sens du terme).

 

Le risque d'un excès d'élément Terre dans le rapport Mère/Enfant est l'étouffement de la propre flamme de vie de l'enfant. Il ne faut pas perdre de vue que le rôle de la Terre est de donner une existence tangible à l'élan vital représenté par l'Elément précédent (le Feu) afin de permettre une réalisation concrète de celui-ci. La Mère de type Terre est trop engluée dans l'ici et le maintenant, dans la satisfaction, le confort et la sécurité au plus bas niveau. Elle risque de limiter les rêves de réalisation personnelle et les aspirations de son enfant, le maintenant alors rivé les pieds au sol et empêchant une expansion et une réalisation personnelle parce qu'elles ne sont pas les siennes.

Mere taureauL'image maternelle de type Taureau :

De toutes les Mères de type Terre, la maman Taureau est sans conteste la plus à l’aise avec les liens corporels qui l'unissent à son enfant. Elle excelle dans le corps à corps et sait parfaitement répondre aux besoins de son bébé, surtout durant la phase orale. Précisons que les aliments, la fonction d'absorption, la bouche et la gorge sont des éléments analogiquement liés au signe du Taureau. La Mère Taureau ne passe pas au crible mental ce qu’elle perçoit et ce qu’elle vit physiquement. Elle adopte le plus simplement du monde son rôle de Mère, notamment nourricière. Son attitude est parfaitement adaptée pour développer chez son enfant, une certaine confiance en la vie et en sa capacité à satisfaire ses besoins. Il développera certainement un rapport sain et simple avec son propre corps, sachant le considérer comme une source de plaisir et de bien être, de santé et de solidité.

 

La dérive possible de cette attitude maternelle tient dans les possibles excès nourriciers qui en découlent. La Mère Taureau risque de trop en faire. Elle remplit son enfant plus qu’elle ne le nourrit. Elle anticipe tous ses besoins car elle veut être seule à pouvoir y répondre.

Ce faisant, elle risque de maintenir, peut être sans le vouloir, son enfant dans son giron, en freinant son envol et son autonomisation.

 

Pour l’enfant, la difficulté sera de répondre à l’appel de la vie qui le pousse vers le monde plutôt que de rester river à la corne d’abondance que représente sa mère. Apprendre à se détacher (d'abord d'elle, mais de tout autre aussi) sera pour lui un défi afin qu’il n’apprenne pas à fixer des chaines là où l’amour demande de tisser des liens.

C'est à cette seule condition qu'il apprendra à faire cohabiter proximité avec liberté et générosité avec gratuité. Faute de quoi, il ne saura que s’attacher aux autres en se sentant redevable de quelque nourriture affective et matérielle et en attendant qu’ils surviennent à leur tour à ses propres besoins.

L'imagMere viergee maternelle de type Vierge :

L'encrage terrestre dans le quotidien de la Vierge est soumis à l'obligation de tout contrôler. La recherche de la perfection et de la pureté toute virginale dictent la conduite à tenir pour la moindre situation. Rien n’est jamais simple car tout devrait être parfait. Elle ne laisse pas de place à la progression et à l'amélioration. L'apprentissage par l'erreur et l'expérimentation n'a pas droit de cité. On imagine facilement la pression immense qui pèse sur son enfant.

Cette attitude peut favoriser le développement d'une certaine forme d'anxiété chez lui. Il développe le sentiment de ne jamais faire assez bien. Il se compare aux autres et le manque de confiance en soi et la timidité s'installent. Cela ne favorisera pas son détachement à la mère et son attachement aux autres puisqu'il est sans cesse en quête de perfection pour accéder au droit d'être aimé...

 

La Mère Vierge qui est soucieuse de tout, ne s'occupe pas de son enfant avec l'évidence charnelle du Taureau. La maman en elle ne peut pas laisser s'exprimer l'instinct maternel, tant celui-ci est contenu par le savoir de la "Technicienne de l'enfance" qu'elle est devenue.

 

La Vierge est souvent victime de ses propres idées erronées sur la pureté et se porte un regard qui malmène son enveloppe corporelle. Empruntée et puritaine dans le contact physique, son enfant développe un rapport complexé à son propre corps qui est ceinturés de tabous.Il n’ose pas en abandonner le contrôle. Les contacts physiques ne sont pas facilités car les gestes ont été répertoriés en « autorisés et interdits ».

 

La problématique qui se joue ici est celle des limites du soi et du non soi. L'enfant doit s'approprier ses propres limites pour se détacher de celles qui se sont encrées en son esprit et dans son rapport au corps par sa Mère d'abord, puis par l'image fausse qu'il se fait du regard des autres ensuite.

 

Adulte, il faudra qu'il soit capable de ne pas se laisser envahir par les émotions des autres pour que la nature des relations qu'il noue ne rime pas avec fusion et confusion. Alors seulement il pourra atteindre la pureté relationnelle à laquelle il aspire.

Mere capricorneL'image maternelle de type Capricorne :

La Terre du Capricorne devient les sommets montagneux que peu parviennent à atteindre. Ici, la réussite s'est faite au prix d'efforts individuels et dans le respect des codes moraux et culturels pour garantir l'harmonie collective. Au sommet du monde, La Mère Capricorne est pourtant bien seule.

Elle n'a jamais faillit à ses obligations et responsabilités parentales. Il n'est pas rare non plus qu'elle les ait assumées seule ; par obligation ? Peut-être. Mais pour être tout à fait objectif, c'est surtout parce qu'elle a été incapable de les partager avec quiconque (avec le père en premier lieu).

Son leitmotiv d'autonomie individuelle renvoie assurément à son enfant une image de solidité inébranlable semblable à la montagne. Mais sa fiabilité et sa disponibilité n'effacent pas la dureté et la froideur des sommets. Puisqu'elle devenue insensible à ses propres besoins intérieurs qu'elle a sacrifiés sur l'autel des devoirs et des responsabilités, comment cette maman pourrait-elle prendre en compte ceux de son enfant ?

L'enfant expérimente très vite la distance physique et émotionnelle avec sa mère. Semoncé depuis son plus jeune âge par ses "cesse de faire l'enfant !", il apprend très vite à contrôler et taire ses besoins physiques et affectifs.

Adulte, l'autarcie auquel il a soumis son corps et son esprit depuis si longtemps peut lui faire atteindre des sommets de maîtrise et de contrôle sur leur fonctionnement. Certains pourront être devenus de grands sportifs, auront développé des capacités extraordinaires de concentration, de méditation, de résistance au mal...

Pour d'autres ayant appris qu'ils ne peuvent compter que sur eux même, la coupure avec le réconfort maternel les aura rendus incapables de s'aimer et de réconforter leur corps ou leur âme d'enfant. Le revers de ses habitudes autarciques est en effet de les maintenir à distance de toute véritable relation affective. Un masque de dureté s'imprime sur leur visage et une existence solitaire semble se dessiner comme la plus facile à suivre.

 

Ce qui se joue ici est un combat que mène l'individu contre lui même. Persuadé qu'il ne peut pas être aimé pour ce qu'il est, il compense cette défaillance narcissique primaire par l'envie ou l'admiration que sa réussite peut provoquer chez les autres. Pour sortir de cela, il doit apprendre à réconcilier l'Homme qu'il désire devenir et l'Homme qu'il est. S'il y parvient, son détachement émotionnel ne sera plus un masque d'indifférence envers lui même et les autres, mais un visage de sagesse.

 

 

Cet article vous a plu ?

N'hésitez pas à laisser un commentaire dans la section prévue à cet effet.

  

Prochainement la troisième partie de l'article avec les Mères de type Air (Gémeaux, Balance et Verseau)

 

Tout droit réservé, Fabrice BONVIN

Reproduction partielle ou totale interdite sans autorisation écrite de l'Auteur

 

Source bibliographique: Les Parents dans le thème de naissance. Ciel, mes Aïeux ! Eric BERRUT Les éditions de Janus

Commentaires (3)

THORPE Sabyne
  • 1. THORPE Sabyne (site web) | 04/06/2016
Je suis Vierge et j'ai 4 filles. Je ne suis pas d'accord avec le portrait de la mère Vierge.
bonvin-fabrice
  • 2. bonvin-fabrice (site web) | 04/06/2016
Bonsoir Sabyne.
Je vous invite à relire un peu plus dans le détail la totalité de l'article, pas uniquement la partie sur l'image maternelle Vierge. Vous y comprendrez alors que l'article ne parle pas de la manière "d'être mère" d'une native de la Vierge, contrairement à ce que vous en avez compris.

L'image maternelle Vierge se rapporte à la façon dont on peut avoir vécu notre parent nourricier si on a dans notre thème la Lune en Vierge, ou La Maison X en Vierge ou encore Cérès en Maison X. Rien à voir donc avec notre signe solaire et avec notre propre façon d'être parent. Pas étonnant que vous ne vous y retrouviez pas.

L'image de ce parent nourricier dans un thème n'est même pas un de nos parents en tant que personne véritable en plus. C'est l'empreinte qu'il a laissé dans notre psychisme. Ce parent nourricier est celui qui a le plus répondu à nos besoins primordiaux de très jeune enfant. Le plus souvent, il s'agit de la mère, d'où la terminologie d'image maternelle.

Mais je m'aperçois aujourd'hui combien ce peut être trompeur pour qui fait une lecture rapide de la série d'articles.

Cordialement
Fabrice.
Gaignault
  • 3. Gaignault | 31/10/2017
Bonjour,
Vos analyses sur l’image maternelle, la Lune, dans le thème natal sont très pertinente.
Pour ma par ma Lune est en Capricorne et je me reconnais bien dans votre description. Je suis aussi ascendant Vierge et le signe lunaire de mon fils est Vierge... je le reconnais aussi parfaitement et surtout le type de relation que nous avons car il me voudrais parfaite. Ce que je ne serai jamais évidemment
Je suis aussi astrologue (depuis 27 ans) et vos articles apportent un éclairage très enrichissant sur l’astrologie. Merci.
Bien cordialement à vous.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau