La Mère dans le thème astral (Partie 3)

Image maternelle dans le thème astral (partie3)

Image maternelle 3

Voici la troisième partie de l'article consacré à l'image maternelle dans le thème natal pour éclairer sur les questions suivantes :

 

- Quel lien avez-vous noué avec votre mère ?

- Quelle est votre capacité à vous lier à vous-mêmes, aux autres et à l'univers ?

- Comment prenez-vous soin de vous-mêmes et d’abord de votre corps ?

- Quelle attention portez-vous à vos besoins affectifs et émotionnels, comment y répondez-vous ?

 

 

Le sujet est désormais les Mères de type Air.

Notez que je vous renvoie aux deux premières parties de l'article, si vous n'en avez pas déjà pris connaissance. Cela assurera certainement une meilleure compréhension globale du sujet si vous désirez lire la suite.

 

 

Je rappelle que l'image maternelle dans le thème astral est établie à partir des facteurs astrologiques suivants:

- Signe de la Lune

- Signes et Planètes en Maison X

- Planètes en aspect de la Lune ou du maître de la Maison X

 

Ce n'est donc pas le signe astrologique de votre mère.

Et d'ailleurs, l'image maternelle dans le thème d'un sujet n'est pas sa mère en tant que femme, mais l'empreinte qu'elle a laissé dans son psychisme.

 

 

Coeur d airLa Mère de type Air 

L’Air élève et éloigne de la pesanteur de la Terre et des mystères de l’Eau. C'est aussi le premier élément rattaché au Masculin. Cela semble représenter une difficulté pour remplir les fonctions maternelles. En effet, là où il y avait fusion matricielle, l’Air agit comme un premier élément volontiers séparateur. N'est-ce d'ailleurs pas par son premier inspire que le nouveau-né est reconnu vivant hors du ventre de sa mère ? 

Pour autant, l'Air n'a pas l'action radicale et impérieuse du Feu, c'est l'élément le plus léger et avec lui tout s’intellectualise. S'il oppose là où l'image mère appelle à lier, il agit sur le plan des idées, par la distinction, par la discrimination mentale qui définit en termes opposés. Car les seuls liens de type Air sont des liens de l'ordre de l'entente intellectuelle et du partage d'idées.

 

L’individu qui est fortement marqué par cet élément est donc le plus  sociable et doué pour vivre avec les autres. Civilisé, raffiné, il apprécie avoir des connaissances dans tous les sens du terme : les arts et la culture, mais aussi ses confrères. Il est capable de collaborer et d'œuvrer en groupe dans une entreprise collective. Les autres lui reconnaissent des qualités d'objectivité sur le plan intellectuel, car son jugement n'est pas influencé par ses affects.

 

Cela est possible parce que la Mère de type Air était-elle même dans un rapport très ouvert et très intellectualisé sur le monde. En revanche, elle laissait peut de place à l'expression des instincts et des sentiments qui ne la mettaient pas à l'aise. Les émotions échappent au filtre du contrôle mental qui la rassure.

 

Son enfant risque lui-même de ne pas être à l’aise avec ce qu'il vivra comme "la lourdeur" de sa corporalité. Son rapport au corps (le sien, celui des autres) est assez désintéressé.

 

S'il sait bien communiquer, sait-il véritablement Rencontrer, puisqu'il n'engage pas tout son être dans le partage et qu'il choisit d'ignorer certains pans de son partenaire.

 

Dans son rapport au monde, il risque d'être démuni quand il s’agit de vivre l'instant plutôt que de le comprendre.  

 

Mere gemeauxL'image maternelle de type Gémeaux :

Des signes d'Air, les Gémeaux sont sans doute les plus vifs d'esprit. Tout en eux induit mouvement et stimulation continus. Très intellectualisés, ils n’incitent pas au contact physique et à la relation fusionnelle. C'est pour cela que la Mère Gémeaux est la plus empruntée dans le corps à corps et la proximité émotionnelle. La vie de femme enceinte est ennuyeuse (9 mois, c'est long pour cette impatiente de nature) et son ventre qui grossit, l'entrave et pèse n'est pas adapté à son détachement naturel pour ce qui n'est pas éphémère. Même le rythme de vie du nouveau né est bien trop lent et monotone pour elle (bien que son souci d’être une bonne mère l’empêche de l’admettre).

Puis l’enfant est plus grand, et là, elle remplit à la perfection le rôle de la partenaire de jeu et d’éveil au monde. Elle sait le stimuler intellectuellement et faire en sorte que tout, dans le quotidien,  réponde à ses besoins d'autonomisation intellectuelle et motrice.

 

Mais elle n’a pas suffisamment été une Mère de chair. Plus tard, l’individu aura du mal à faire vivre ce qui relève en lui du domaine des sentiments. Il a peur de se lier au niveau affectif. Il maintiendra la relation aux autres sur le plan du dialogue intellectuel et esquivera très adroitement les situations trop émotionnelles. L'humour et les pirouettes mentales sont ses  mécanismes de défense de prédilection.

 

Sans en avoir l'air, puisqu'elles le rendent sympathique, elles ne représentent pas moins que des barrières qu'il dresse entre les autres et sa propre intimité. Elles le séparent d'une partie de lui-même et l’éloignent d'une relation entière avec autrui. Il risque de garder avec les autres et la vie, un éloignement propre à les maintenir sous son contrôle.

 

S’il parvient à passer outre son garde fou intellectuel dans l'attachement affectif, il pourra alors connaître le sentiment d’être différencié au sein même d’une relation où il peut pourtant se fondre.

 

Mere balanceL'image maternelle de type Balance :

Avec la Balance, l'élément Air place la relation à l'autre au premier plan et celle-ci est idéalisée. Alors évidemment, dans le vécu de sa grossesse et dans la relation à son nouveau-né, la Maman Balance ne tarit pas de descriptifs parfaits sur la richesse des émotions ressenties etc.... C'est presque trop beau pour être vrai...

Justement parce que tout n'est pas aussi véridique. Surtout n'allons pas douter de l'amour de cette maman pour ses enfants bien sûr. Mais, signe d'Air,  la Mère Balance ne peut pas vivre son rôle maternel de façon si intense sur les plans émotionnels et charnels. Elle qui idéalise tant les relations, enjolive alors ce moment de sa vie, à l'image de ce qu'elle imagine pouvoir être idéal au niveau de la reconnaissance social et du romantisme collectif.

Et oui, chez la Balance, les apparences comptent plus que la réalité... Et elle sacrifie naturellement son individualité pour maintenir la paix sociale dans le groupe auquel elle appartient.

 

Elle élèvera son enfant sous les mêmes phares de la civilité et des convenances. Lui apprenant à taire ses colères, ses aspirations et ses débordements pour ne pas compromettre l'harmonie dans les relations à autrui. Partout où elle décèle un début de discorde, de tristesse, elle s'interpose pour qu'aucune vague ne vienne rider la surface calme des relations interpersonnelles dont elle a fait une mer d'huile. Derrière sa volonté de rassembler les gens, elle ne fait que les séparer bien malgré elle.

 

L’enfant grandit en s'imaginant que, pour gagner l'amour, il doit coller en tout point à un idéal familial et social. Il risque de sacrifier son affirmation personnelle au diktat de l'ordre et de la beauté ou à la cause de l'harmonie mutuelle. Il sera peut être entravé par son besoin de plaire à tout prix puisqu'il croît que sa valeur dépend du regard qu’on pose sur lui. La solitude sera alors aussi menaçante que la confrontation, il ne saura ni affronter, ni couper cours aux relations négatives.

 

Son point fort reste d'être initié au pacifisme, s’il parvient à dépasser la quiétude mondaine des apparences et s’il accepte de laisser s'exprimer la totalité de son être, ni ange ni démon, alors il saura aborder les autres avec un amour sincère, libéré des passions émotionnelles et serein. 

 

Mere verseauL'image maternelle de type Verseau :

Le Verseau a une conscience aigüe  de ses devoirs et de ses responsabilités sociales. Un peu révolutionnaire, il se rêve facilement Réformateur du monde et imagine celui-ci sous des valeurs plus justes et humanistes. Mais comme tout révolutionnaire engagé, il est un peu dans la hâte de remodeler le monde sans lui demander son avis. Et tout entier dans ses grandes idées, il s'éloigne de la réalité des hommes. Il a tendance à imposer ses idéaux avec une dureté qui peut être impitoyable.

Il met entre lui et les autres, la même distance qu’il garde avec lui-même (jamais il ne parle de son corps, de ses sentiments, de ses humeurs). Sachant ignorer ses larmes, il peut lui être difficile de prendre en compte celles des autres ?

 

La Mère Verseau est toute absorbée par ses grands élans philanthropiques. Et ceux-ci ne sont pas adaptés aux besoins quotidiens d’un nourrisson pour lesquels elle se sentira peu faite et se montrera peu disponible.

Son enfant sent s’interposer mille préoccupations entre lui et sa mère et la satisfaction de son besoin de sécurité affective n’est pas garantie. Si elle n'est pas là sur le plan du réconfort corporel, la Mère Verseau sait par contre stimuler son enfant sur le plan mental et elle sait le pousser efficacement vers l’autonomie notamment intellectuelle avec pour maître mots, les notions de liberté individuelle et d’aptitude au changement.

 

L'enfant développe des attitudes toutes particulières pour porter un regard méfiant sur toute forme de cloisonnement ou de formatage social des individus. Il revendique son indépendance dans une société qu'il ne veut pourtant pas fuir (le Verseau est parfois marginal, mais toujours grégaire).

 

L’individu se construit donc autour d’un conflit entre l’indépendance et l’engagement. Il revendique ses espaces de liberté dans toutes les relations (et surtout celles d'ordre affectif). Il leur préfère toutes les formes d’associations qui pourraient le valoriser sur le plan corporatif et social. Même si là encore, il redoute qu'elles ne portent atteinte à la liberté d’esprit de chacun.

 Il lui faut arriver à conjuguer ces contradictions pour que la différence de chacun ne soit plus perçue comme une menace mais qu’elle soit féconde pour la communauté qu'il entend améliorer.

                                  

 

 

N'hésitez pas à être le premier à laisser un commentaire constructif (ou encourageant) pour cet article dans la section ci-dessous.

  

La dernière partie de l'article sera publiée bientôt. Et les Mères de type Feu (Bélier, Lion, Sagittaire) viendront le clôturer.

 

 

Tout droit réservé, Fabrice BONVIN

Reproduction partielle ou totale interdite sans autorisation écrite de l'Auteur

 

Source bibliographique: Les Parents dans le thème de naissance. Ciel, mes Aïeux ! Eric BERRUT Les éditions de Janus

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau