Le Père dans le thème astral (Partie1)

Image paternelle dans le thème astral (partie 1)

Pere et fils"Tu me prends sous ton aile, pas dans tes bras

Tu ne me dis pas je t'aime, mais je le vois

Je te vénère

Comme un fils admire son père"

 

A ta manière - Amir

 

Après la série d'articles écrits sur l'image maternelle, je me devais de rétablir le juste équilibre propre à la parité, en traitant également de l'image paternelle inscrite dans notre thème natal.

Voici donc le premier article d'une série de quatre, consacrée à ce sujet.

 

 

Comme le chante très bien Amir dans la chanson citée en extrait ci dessus, la fonction parentale "Père" est celle qui nous permet de nous soutenir vers le chemin de l'autonomie.

Dans le foyer, le père représente la première image différenciée de la mère. A l'âge où l'enfant est encore dans un état de dépendance envers la fonction maternelle nourricière, qui répond à tous ses besoins physiques et affectifs, le père incarne l'existence même de l'individu présent, aimé et aimant, mais totalement libre et accompli par lui même. Son exemple est donc un moteur, qui accompagne plus ou moins bien l'enfant, vers un affranchissement pour sa propre autonomisation. Cette autonomisation, qui se joue à plusieurs niveaux d'existence, permet au maximum de s'individualiser.

On peut dire pour résumer, que le Père archétypal représente la capacité à se séparer de l'univers (familial) indifférencié pour se réaliser personnellement.

Pour cela, la fonction paternelle sert à apprendre qui nous sommes et la tâche que nous devons accomplir pour le manifester.

Et il ne faut pas s'y tromper. Pour le parfaire, il ne s'agit pas de s'identifier à quelques modèles extérieurs d'affirmation de soi et de réussite, mais bien de dépasser ces modèles (Ce qui revient à tuer le père symboliquement pour reprendre le modèle œdipien. Mais je préfère l'expression : devenir son propre modèle ou devenir son propre Père)

 

Ceci étant présenté, on comprendra que l'étude de l'image paternelle dans le thème permet de répondre en partie aux questions suivantes :

 

- Quelle confiance avons nous en nous même, en notre puissance d'être et en notre capacité créative ?

- Quel est notre degré de conscience, qu'il nous incombe (personnellement) de nous réaliser conformément à ce que nous sommes intérieurement ?

- Restons nous fidèle à nous même et suivons nous un itinéraire qui nous est propre ?

- Avons nous le courage d'affronter les obstacles ?

 

Comme pour les articles sur l'image maternelle, il me semble bon de préciser quelques points essentiels sur le contenu de ce qui va être abordé ici.

Messieurs, cet article ne vous informera pas sur vos qualités ou vos défauts de père selon votre signe de naissance. Je rappelle que les Images parentales ne sont pas nos parents en tant qu'êtres humains bien réels, mais leur empreinte dans notre psychisme et ce que nous avons tendance à leur attribuer. L'image paternelle, comme l'image maternelle ne sont pas nos parents, mais le vécu que nous nous sommes construit, des fonctions éducatives qu'ils ont du incarner.

 

Etudier l'image paternelle dans le thème natal ne renseigne donc pas sur l'homme qu'est, ou a été, notre père biologique. Cela renseigne sur la manière dont nous avons vécu le héros qu'il incarne. Car aux yeux des enfants, le Père est toujours le héros idéalisé. Il n'y a d'ailleurs qu'à voir combien s'affrontent en mettant leur papa en concurrence. La force incarnée par le père est un moyen d'éprouver sa propre force. Chacun le prend pour modèle, voudrait lui ressembler et a besoin de pouvoir le présenter fièrement. L'admiration qu'un enfant porte à son père est un excellent baromètre de sa capacité à se projeter avec confiance dans l'avenir.

 

Suivre la voie du Père, c'est devenir son propre Héros intérieur. C'est s'individualiser, c'est prendre le risque de quitter les affiliations et les appartenances. C'est une démarche qui fait peur : Peur de trahir les choix familiaux, peur de trop se différencier des autres. A chaque obstacle, les tentations sont grandes de retourner dans les bras maternels (au sens premier quand on est enfant, au sens second qui traduit nos démissions quand on est plus grand. Car il y en a des "mères" symboliques qui nous prennent en charge dans la société : le confort d'une sécurité de l'emploi, les clochers des "églises" qu'elles soient d'idéologies religieuses, politiques, philosophiques... Les occasions de se raccrocher à ce qui n'est pas véritablement soi ne manquent pas. Et les égo les plus défaillants y trouvent même de quoi se définir de façon tout à fait auto-persuasive.

 

.

 Les facteurs astrologiques qui se rapportent au Père sont le Signe du Soleil, les Signes et Planètes en Maison IV, les Planètes en aspect au Soleil ou au maître de IV

Nous aboutissons souvent sur une Image paternelle mixte. Il revient à chacun d'entre nous de parvenir à faire cohabiter ses parts de nous-mêmes différentes avec leurs manifestations conflictuelles ou créatives.

 

Heros ange feu    L'image Père de type Feu

Le Feu est l'élément qui incarne avec le plus d'évidence le principe Masculin. C'est son énergie qui pousse l'individu à avancer avec confiance et sentiment de force (que celle ci s'exprime par l'action brute et extériorisée Mars/Bélier ; par le charisme Soleil/Lion ; ou par la foi et la projection de l'espoir Jupiter/Sagittaire).

 

Ceux qui sont marqués par un père de type Feu abordent la vie avec courage et détermination. Ils ont conscience qu'il leurs incombe de faire de leur vie l'étoile filante, le feu d'artifice ou le brasero à la chaleur constante qui émane d'eux. Le Feu est injonction à se libérer des entraves qui peuvent l'étouffer. Il n'a vocation qu'à brûler et lutte contre tout ce qui peut menacer de l'éteindre. Pour garder la Flamme, il doit pouvoir se réaliser pleinement et faire ses preuves.

 

Dans notre monde moderne, la valorisation du libre arbitre est érigée au rang d'idéal promettant le bonheur. L'individu construit autour d'une image paternel Feu, trouvera de multiples occasions de sentir que son libre arbitre est menacé par l'influence des autres. Il lui sera courant d'entrer en rivalité avec eux (ou en rapport d'émulation et de dépassement de soi dans les situations les plus positives.)

 

Le premier giron sur lequel l'enfant va se faire les dents : c'est le giron maternel. D'autant plus qu'il sera peut être encouragé pour cela par la figure paternelle Feu. Il revient souvent au Père Feu, d'endosser alors son rôle de Pare-Feu pour limiter l'incendie. L'attitude paternelle a toute son importance pour que l'enfant puisse grandir avec confiance en sa flamme intérieure éternelle, et pour que celle ci ne vacille pas au moindre coups de froid que la vie ne manquera pas de souffler dessus. Il conviendra de faire en sorte que la Force du Feu paternel ne soit pas la seule réponse à apporter à celle que l'enfant manifeste. Car les retours de flamme seront vécus de manière bien inégales par le jeune enfant, et cela pourrait cultiver l'idée que tout ne s'obtient que par la force. Il faut l'emmener à cultiver sa confiance en lui et valoriser ce qu'il entreprend, y compris valoriser l'expérience de ses échecs sans les dramatiser ou les ridiculiser. Faute de quoi, l'enfant ne se sentira que trop encouragé dans ce qu'il peut faire pour s'imposer et dominer son environnement (qu'il soit matériel ou relationnel). Une fois adulte, affirmer son identité passera principalement par poser des actes : actes au sens premier : agir physiquement donc, mais aussi actes aux sens plus second : imposer sa loi.

  

Pere belierL'image paternelle de type Mars/Bélier :

Nous voilà avec une image paternelle construite d'après l'idée qu'on trouve sa survie dans le fait de se démarquer et de se singulariser. C'est que le Bélier a les eaux collectives de l'océan Poissons à se trousses et qu'il se sent particulièrement menacé par elles !

 

Avec ce type, on est pourtant proche d'un modèle paternel idéal dont chacun peut rêver : un père courageux, qui a été capable de prendre lui même la tête de son existence et qui a fait preuve de détermination face à tous les obstacles.

 

Mais il y a un défi à intégrer pour devenir son propre Héros et son propre Père. Certes, la liberté de choisir sa voie est un des dons les plus précieux au monde et c'est ce que peut transmettre avec conviction et force ce Père Bélier. Mais cette liberté n'est pas nécessairement à gagner par la lutte et la confrontation aux autres. Car si on aborde la vie de manière frontale et en ne voyant les autres que comme des adversaires, on va de querelle en querelle, de heurts et heurts... A ne satisfaire son sentiment d'autonomie et d'indépendance qu'en forçant les choses, en fonçant de manière frontale dans la vie, on finit par se fracasser sur elle d'une manière ou d'une autre... après avoir peut être bien fracassé quelques comparses avant...

 

Quand l'image paternelle Bélier est très forte, le Père peut incarner un rival potentiel auquel se confronter. Dans d'autre cas, et de manière surement plus nocive, il incarne une  autorité si écrasante (parfois d'agressivité ou de violence) que la propre énergie martienne de l'enfant n'a pas d'autre choix que d'être étouffée. Hors, cette individualisation étouffée va être le terreau de frustration et de colère rentrées qui devront pourtant bien s'exprimer d'une manière ou d'une autre.

L'enfant risque alors de s'aliéner sa propre composante paternelle qui suggère pourtant avec ce type, une franche affirmation de soi, avec confiance et fermeté.

 

Si le Père sait reconnaître le désir d'indépendance de son enfant et l'accompagne de son soutien. Il endosse son rôle de Héros protecteur. L'enfant aura moins de doutes identitaires. Il comprendra qu'il n'est pas nécessaire de se dresser contre le monde pour être soi et qu'il est libre d'agir avec fraicheur et vitalité.

 

 

Pere lionL'image paternelle de type Soleil/Lion :

On se trouve ici face à l'image Père la plus pure puisqu'elle est intensément solaire. Quoi qu'ait effectivement réalisé la figure paternelle, son rayonnement est en tout cas très fort dans le regard de l'enfant. Le père représente un modèle, un guide, un phare. La lumière de son charisme est tellement éblouissante que l'enfant risque de ne pas s'apercevoir, qu'il a lui aussi un éclat qui lui est propre.... ou qu'il risque de le trouver bien pâle.

 

Il est alors difficile pour lui de s'individualiser véritablement sur le chemin qui devrait être le sien. Il peut se dessiner un complexe d'infériorité soigneusement caché, le sentiment récurent de n'être que "le fils ou la fille de....". Ce sont des doutes dans sa capacité à se créer et à se réaliser aussi bien que l'a fait le Père. C'est bien sûr le "aussi bien" qui pose problème. L'individualisation se conditionne à un baromètre qualitatif.

 

Pour devenir son propre Père, il lui faudra réussir à diffuser et à cultiver la vraie lumière qui émane de lui, dans un rayonnement qui lui est personnel. Car il se joue ici la problématique de la satisfaction à briller de sa propre étoile. Il lui faudra réussir à avoir confiance en sa flamme intérieure qui ne lui semblera pas autosuffisante en comburant. S'il n'y parvient pas, cela l'amènera souvent à rechercher chez autrui la reconnaissance qui lui est nécessaire pour l'entretenir. Le besoin de se mettre en valeur ou de se faire valoir pourra alors prendre le pas sur la véritable capacité de l'enfant à exprimer qui il est. Si il s'imagine qu'il est nécessaire de briller plus que tous les autres, il pourra y parvenir en faisant de l'ombre à autrui.

 

L'image paternelle Lion n'a pourtant pas son pareil pour faire ressortir à quel point on est unique. Après tout, si toutes les étoiles du ciel se ressemblent, le Soleil est bien le seul à avoir telle splendeur ! Le modèle paternel Lion sait faire ressortir chez son enfant ce qu'il a de meilleur en lui. Cela va l'aider à renforcer son estime de lui même, à lui donner confiance en sa capacité à accomplir de grandes choses ! Des choses qui seront remarquables non pas parce qu'elles seront plus visibles que celles des autres, mais parce qu'elles seront la plus honnête expression de ce qu'il est et parce qu'elles seront offertes à tous, aussi généreusement que les bienfaits du Soleil.

 

Pere sagittaireL'image paternelle de type Jupiter/Sagittaire :

Des trois pères de type Feu, voilà celui qui permet le plus facilement de prendre de la distance avec tout ce qui est de l'ordre de l'affectif ou du sentimental. Mais pas pour incarner une réalisation solitaire, bien au contraire, car le Sagittaire est un signe éminemment sociable et réunificateur.

L'enfant sent bien que le noyau familial, forcément un peu nombriliste, est trop étriqué, et qu'il ne peut répondre à son envie d'expansion et de dépassement de soi.

 

Le Père Sagittaire sera alors vu comme celui qui a accès à Plus : à plus grand, à plus loin, à plus libre. Et attention, car  tout ces "plus" ne sont pas toujours très loin de Trop : "trop loin", "trop grand", trop libre"... A vouloir tout de suite beaucoup, il est tentant de privilégier les voies rapides qui donnent accès aux réussites et aux succès trop faciles pour être honnêtes.

 

Le Père remplira tout son rôle s'il peut incarner un mentor : celui qui pointe sa flèche dans une direction et qui enseigne à son enfant que l'on devient soi-même en trouvant un sens supérieur à l'existence.

Notons qu'il n'est pas sans importance de considérer l'emploi du pronom indéfini : trouver UN sens supérieur à l'existence et pas LE sens supérieur de l'existence. Une idéologie unique à laquelle se relier ne serait pas sans travers en réalité. L'inflation jupitérienne dirigée dans une seule direction peut porter tout droit au dogmatisme ou au fanatisme.

 

A ne lever les yeux que vers les étoiles pour trouver qui il peut être, le futur adulte ne voit plus sa flamme intérieure qui révèle pourtant qui il est. Et à défaut de devenir son Héros d'incarnation, il risque de devenir le héraut de quelques préceptes idéologiques trop marqués. Si l'enfant ne parvient pas à devenir son propre Père, tout mode de pensée supérieur peut alors devenir une autre "famille" derrière laquelle se rassembler et s'aliéner.

Mais si le Père sait valoriser l'appel des grands horizons et le désir de prendre de la hauteur de son enfant, il pourra l'accompagner vers l'extraordinaire qualité qu'est l'ouverture à la différence et il pourra incarner le citoyen du monde désireux et capable de s'intégrer dans toutes les sociétés humaines.

 

 

A suivre :  la deuxième partie de l'article avec les images paternelles de type Air (Gémeaux, Balance et Verseau)

 

Tout droit réservé, Fabrice BONVIN

Reproduction partielle ou totale interdite sans autorisation écrite de l'Auteur

 

Source bibliographique: Les Parents dans le thème de naissance. Ciel, mes Aïeux ! Eric BERRUT Les éditions de Janus

Commentaires (4)

Géraldine
Merci ! j'avais aimé le sujet sur la mère, je partage alors celui ci sur mon blog !
Nina
Je n'ai pas compris, ce sont des pères qui sont natifs du Bélier, Lion et Sagittaire qui représentent un type de père feu?
bonvin-fabrice
  • 3. bonvin-fabrice (site web) | 08/12/2016
Bonjour Nina.
C'est un peu plus complexe que cela en réalité. L'image paternelle telle qu'elle est étudiée dans l'article, n'est pas la manière d'être père d'un natif du Bélier, du Lion ou du Sagittaire. L'image paternelle est une fonction psychique qui se construit durant l'enfance et qui vient accompagner le désir d'autonomisation latent qui existe chez chacun. Ce désir d'autonomisation est encore très peu manifeste durant la prime enfance. A cet âge, la dépendance à l'adulte qui prend en charge chacun de nos besoins physiques et affectifs prédomine (voir à ce sujet les articles sur l'image maternelle qui correspondent à cela). Les adultes qui soutiennent l'enfant vers la découverte de sa propre identité, de sa propre individualité et qui le poussent petit à petit à devenir autonome, vont tous contribuer à alimenter l'image paternelle psychique du natif. Dans le thème astral, la position du Soleil, et donc le signe astrologique natal, est une des composantes qui renseignent sur le vécu de cette image paternelle. Mais il ne faut pas la réduire à cela. Pour des raisons de commodités lorsque j'ai écrit l'article, je décris l'image paternelle signe par signe. Mais en réalité, celle ci est presque systématiquement multiple. Il faut en effet prendre en compte, en plus du Soleil, la planète maîtresse du signe de la Maison IV, les planètes au Fond du Ciel et les aspects que reçoivent le Soleil, cette planète maîtresse de la Maison IV et ces planètes au Fond du Ciel. On obtient donc un panachage d'image paternelle.

Il faut définitivement écarter l'idée que l'image paternelle psychique est exclusivement le père que l'on a eu ou le père que l'on sera. C'est une fonction qui conduit à l'individualisation, pas une personne de chair et d'os. Et plusieurs individus ont assurément incarné cette fonction paternelle symbolique. Selon comment ils se sont eux même comportés, ils ont éclairé ou masqué le chemin qui conduisait vers notre individualisation. Notre propre père, oui, sûrement, est l'une de ces personnes, mais il y a aussi sans doute eu notre mère à certains moments, et d'autres adultes : certains professeurs, grands parents, frère aîné... Durant toute notre jeunesse (quelques années tout de même !), il n'est pas rare que certaines personnes ont plus particulièrement incarné l'image paternelle qui correspond à notre signe solaire, d'autres à celle du signe de de notre Maison IV... Ceux qui ont représenté un modèle le plus proche de l'image paternelle que renseigne notre thème natal ont en tout cas eu les influences (involontaires parfois) les plus marquantes.

Voilà. J'espère avoir réussi à mieux vous faire comprendre de quoi il est question ici.
Belle journée à vous
Fabrice BONVIN
Sabyne THORPE
  • 4. Sabyne THORPE (site web) | 02/06/2017
Merci pour cet article très intéressant. Cordialement Sabyne

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau