Le Père dans le thème astral (Partie 4)

Image paternelle dans le thème astral (partie 4)

Face a la mer

"Dis moi où est ton papa ?

Sans même devoir lui parler

Il sait ce qui ne va pas."

 

Papaoutai - STROMAE

 

Et on termine la série consacrée à l'image paternelle dans le thème natal, et du même coup d'ailleurs le dossier sur les images parentales.

 

Je ne vous referai pas le couplet sur ce que sont les images parentales, sur le fait que ce ne sont pas nos parents en tant que tels mais leur empreinte psychique et la manière dont notre thème nous prédispose à accueillir leurs fonctions symboliques. Non je ne vous referai pas ce laïus complet puisque vous avez maintenant bien compris de quoi on parle dans ce dossier.

 

Nous passons donc directement au vif du sujet.

Partons du principe que nous avons dans notre thème une image paternelle dominante de type EAU * :

- Quelle confiance avons nous en nous même, en notre puissance d'être et en notre capacité créative ?

- Quel est notre degré de conscience, qu'il nous incombe (personnellement) de nous réaliser conformément à ce que nous sommes intérieurement ?

- Restons nous fidèle à nous même et suivons nous un itinéraire qui nous est propre ?

- Avons nous le courage d'affronter les obstacles ?

 

* Pour cela, nous avons le Soleil en signe d'Eau ; Notre Fond du Ciel est en signe d'Eau et les planètes maîtresses des signes d'Eau (Lune, Neptune ou Pluton) sont en Maison IV, ou ces mêmes planètes forment des aspects à notre Soleil ou au maître de notre Maison IV.

C'est bien sûr beaucoup de conditions théoriques et une image paternelle EAU pure n'existe donc pas. Il faudra "panacher" différents éléments. Voyez pour cela les parties de l'article qui se rapportent à la Terre, à l'Air et au Feu (liens en fin de page)

 

Ange d eau    L'image Père de type Eau

La fonction symbolique paternelle, par essence dissociative, pourrait sembler bien "affaiblie" avec l'élément associé au symbolisme féminin sacré fusionnel. C'est que la force la plus grande que peut donner l'Eau pour avancer dans la vie, c'est le sentiment d'appartenance. Voilà bien une idée qui semble ne pas faciliter l'individualisation qui ressort de la fonction paternelle.

 

Et de fait : ce n'est probablement pas le Père Eau qui va renvoyer le plus facilement l'image du Papa qui impose (et en impose)  par ses décisions courageuses, sa capacité à se confronter aux obstacles et à les passer en force, sa volonté sans faille et/ou ses muscles saillants qui viennent à bout de ce qui lui oppose résistance…

 

Et non, avec l'Eau, on est à l'antithèse du Feu évidemment ! On n'est pas très à l'aise avec l'idée même de s'incarner d'autorité par les actes, les idées ou les objectifs !

 

Alors le Papa Eau ? Est-ce un papa passé à côté de son rôle de Héros Eternel ?

 

Pas si sûr…  La passivité et la soumission aux autres, aux circonstances, à la facilité ou "la fatalité" c'est les risques évidents d'une image paternelle Eau mal intégrée et négative (ou véritablement excessive). Ceci à condition toutefois de l'observer au filtre des exigences de nos sociétés modernes qui valorisent et encouragent la réussite personnelle, les tentatives d'accès au pouvoir, la compétition interindividuelle qui en résulte.

 

C'est une vision comparative qui oppose les positions de chacun et souligne les différences. Mais pour ceux qui sont marqués par un Père de type Eau, s'observer et se mesurer à l'instant T, au baromètre de ses positions et réussites, c'est bien mal adapté.

 

Le modèle paternel Eau ne s'est pas coupé de sa part sensible et émotionnelle. Et il est probable que cela ne lui a pas facilité la tâche pour s'assurer la réussite sociale basée sur la confrontation des individualités dans notre monde ultra-compétitif. Sa force ne se tient donc pas là !

 

Il offre un autre modèle : Mais un modèle finalement plus complet qui ne considère pas (ou plus) son émotivité comme une entrave pour grappiller des places. Un modèle d'Homme unifié, réconcilié avec son animus (part de féminité).

 

Ceux qui sont marqués par un Père Eau bien assimilé ne se définissent ni par ce qu'ils sont à l'instant présent (L'Eau n'a pas de forme), ni par ce qu'ils seront plus tard (L'Eau ne choisit pas sa route). Le cycle de l'Eau n'a ni début, ni fin, ni moment présent. L'Eau n'a pas de forme définie : elle est cristaux de glace, goutte de pluie, rivière, vague, vapeur puis de nouveau  cristaux, pluie, rivière…

 

Plus que dans l'ici et maintenant ou le loin devant, leur regard porte sur leur passé et leur intériorité (Cancer), leur capacité de transformation et leurs profondeurs (Scorpion), leur capacité à se relier aux autres et à tout (Poissons).

L'individualisation est dés lors très intime. La manifester de manière visible, concrète et extérieure n'est pas une priorité.

 

Le Père Eau sera en mesure d'aider ses enfants à grandir et à se réaliser sans considérer qu'écouter et s'appuyer sur ses états d'âmes est un aveu de faiblesse. Il est le plus à même de guider sur les chemins qui permettent de trouver et savoir qui on est. Non pas en cherchant à manifester ce qui nous ressemble ou nous convient à l'extérieur de soi, mais bel et bien en s'écoutant et en le trouvant à l'intérieur de soi et étant en paix avec sa sensibilité puis à un niveau supérieur, sa spiritualité.

  

CoquillagesL'image paternelle de type Lune / Cancer :

L'Eau lunaire/Cancer renvoie à notre intériorité (rien d'étonnant en soi, nos tissus biologiques sont composés à plus de 75 % d'eau !). Grandir harmonieusement avec une image paternelle Cancer va permettre de ne pas associer réalisation personnelle à coupure de ses racines, de sa propre sensibilité et de celles des siens. "Pour savoir qui on est, il faut comprendre d'où on vient" pourrait être une de ses leçons de sagesse.

 

Le Père Cancer transmet le sens du foyer et de la famille. Il est personnellement à l'aise avec le monde de l'enfance parce que lui-même, peut donner l'exemple d'un accomplissement qui n'a pas abandonné en chemin ses rêves et fantaisies de gosses, mais leur a laissé une place de choix dans sa vie. Est-ce un enfant de plus à la maison ? Oui probablement à certains moments. Et pas seulement parce qu'il a une aptitude remarquable à se mettre "à niveau" de l'enfance et à partager le nécessaire avec ses "petits" pour développer leur imaginaire, leur fécondité créative et leur ingéniosité. C'est aussi parce qu'il peut être le jouet de ses états d'âmes et se montrer égocentrique à cause de cela.

 

Pourtant, le Père Cancer pourra apprendre à ses enfants commet gérer leur émotivité et leur sensibilité pour en faire une force : la capacité de recentrage. Grâce à ce recentrage ceux-ci sauront comment prendre totalement possession d'eux même. Ils sauront se préserver de ne pas se laisser envahir par l'Extérieur.  C'est dans ce repli protecteur sur quelques girons sécurisés, qu'ils pourront laisser libre cours à leur sensibilité et à leur sens de l'intimité dans ce qu'ils expriment de mieux en terme de calme, de douceur et de pacifisme.

 

De tous les modèles paternels, il est celui qui concentre l'essentiel de son énergie de réalisation personnelle pour prendre soin et protéger le clan sur lequel il est replié d'une manière presque maternelle. Il a peu l'esprit conquérant, mais le vit très bien ! Et il montre qu'on peut trouver son épanouissement dans le cercle étroit de sa famille. (Reste à s'entendre sur la notion de famille qui, selon son degré de sensibilité va pouvoir aller de "lui et son chat" à "sa patrie son pays" et donner de ce fait toute une palette de modèles qui va aller de l'égocentrisme exacerbé sur ses besoins personnels, à la mise au service pour sa nation)

 

Qu'il soit donc Papa Poule principalement mû par ses émotions et celles des ses enfants ou Papa Schültz, patriote, le Père Cancer enseigne aussi qu'on peut se réaliser ou prendre des risques pas tant pour soi-même que pour "sa famille". Loin d'être considérée comme une matrice qui pré-formate et écarte de notre individualité, il donne l'exemple d'une réalisation solidaire véritable, assumée et authentique au sein et au service de celle-ci.

 

 

Pere scorpionL'image paternelle de type Pluton / Scorpion :

Il est vrai que l'Eau plutonienne du Scorpion est une eau un peu particulière. C'est un acide qui ronge les couches superficielles de l'égo pour ne garder que le noyau dur, la substance moelle, ce qui résiste à sa corrosion. Le Père Scorpion a les capacités à se relier à ses profondeurs et à en tirer une force d'âme personnelle extraordinaire… ou de rester englué dans son marécage psychique…

 

Il est intensément magnétique et son modèle pour l'enfant a quelque chose de fascinant, tant dans la force attirante qui se dégage de sa personne que dans l'inquiétude qu'il suscite chez lui. Des liens souvent extrêmes se tissent. C'est un peu tout ou rien dans cette présence paternelle qui peut devenir un anti-modèle comme un Héros (noir) mais mis sur un piédestal et inscrit dans un rapport "à la vie à la mort" avec ses enfants.

 

Dans un cas comme dans l'autre, la principale leçon que peut donner le Père Scorpion reste la même. C'est que l'on ne saurait VRAIMENT se découvrir soi même sans se confronter à ce qui nous pousse dans nos retranchements, nous mets face à l'obligation de sortir ses tripes et les mettre sur la table.

 

Mal intégrée, cette leçon peut être dirigée vers autrui plutôt que sur soi-même dans une sorte d'emprise psychique que l'on peut exercer sur eux. L'intensité magnétique et la force d'âme se muent alors en une sorte d'abus de pouvoir sur les autres. Il n'est d'ailleurs pas rare qu'il y ait une certaine injonction pressentie par les enfants (et bien que pas forcément formulée), à poursuivre l'œuvre paternelle, à être son prolongement, à lui survivre après sa disparition.

 

Mais bien intégré, son modèle permettra à ses enfants de bénéficier d'exceptionnelles  facultés de régénération personnelle face aux aléas les plus déstructurant de la vie.  Il leur aura inculqué la différence entre sauvegarde et survie.

Ils auront appris grâce à son image que c'est en se laissant descendre (couler) au plus profond que l'on trouve des ressources de (sur)vie insoupçonnées et que l'on peut se transformer de tout plutôt que de résister à tout dans une démarche vaine de sauvegarde. On en ressort avec un regard sur le monde et la vie qui est tout autre parce que véritablement libéré des conditionnements extérieurs qui le formataient.

 

Rejetant la facilité de ce qui coule tout seul, et tant que la vie ne se montre pas assez intense ou riche en évènements propices aux descentes en soi-même, on notera toutefois que les pulsions d'individualisation pourront être utilisées de manière (auto)destructrices et pourront conduire à des comportements qui vont pousser, forcer la transformation de manière épuisante.

 

 

Pere poissonsL'image paternelle de type Neptune / Poissons :

La difficile tâche du modèle paternel Poissons consiste à transmettre la différence entre s'abandonner et se nier. L'abandon en mode Poissons ne sous entend pas l'action (surtout pour soi même)...  Alors...  le  Père Poissons : un Héros qui  bulle et ne fait rien ? Voilà qui est bien à l'opposé de nos représentations de l'affirmation personnelle ! En fait, il s'agit de préciser ce qu'on entend par ne rien faire ! Ce n'est pas tout à fait subir, ni même se désinvestir et se désintéresser. C'est même tout le contraire de se désintéresser ! Mais c'est cesser de se débattre avec les moyens d'actions "classiques", factuels, activistes. Ceux-ci seraient d'ailleurs révélateurs d'une image paternelle Poissons plutôt mal intégrée.

 

Alors comment comprendre cela ? On retrouve ici la même dynamique abordée avec le Père de type Cancer/Lune. Mais les barrières érigées avec ce premier modèle pour se préserver tombent, à commencer par les barrières psychiques qui nous isolent émotionnellement de ce qui nous entourent. Avec les Eaux collectives et neptuniennes des Poissons, le sentiment d'individualité est beaucoup plus diffus. Et le Père Poissons se sent psychiquement lié à toute vie.

 

On peut dire que ce lien psychique gagnerait à rester un lien psychique et peut même aider à développer des possibilités, talents ou dons particuliers et para-normatifs. Quoi que réalise la figure paternelle, il semble évident que ce n'est pas dans la dimension concrète et tangible qu'il est entraîné à s'élever et se porter. La réalisation est donc essentiellement spirituelle, par l'élévation de l'esprit, par la Foi (pas forcément religieuse d'ailleurs). C'est ce qui donne à la figure héroïque paternelle, l'image d'un sage, d'un spirite… ou, défaillante, celle d'une victime, parfois d'un martyr.

 

Si c'est raté, l'individu marqué par un Père Poissons cherche à réaliser et concrétiser ce lien psychique (notamment pour modifier l'ordre des choses dans un sentiment de toute puissance), alors il n'est pas dans l'abandon. Il se nie dans ses limites personnelles. Il risque de  s'identifier aux autres, particulièrement aux victimes. (Ce sont les personnes qui dégagent le plus d'aura de souffrance, une souffrance qu'il va absorber telle une éponge psychique). Dans ces cas là, et s'il n'est pas dans une démarche d'abandon mais dans une démarche active, il va éprouver le besoin de se dévouer à elles, de sauver (avec l'intime et parfois déraisonnable conviction qu'il peut forcément y parvenir).  Balloté entre les différents courants, plus ou moins chahuté selon les petites ou grandes marées, il lui devient difficile de savoir à quelle vague se vouer. L'image Père Poissons mal intégrée ne mettant aucune limite, la réalisation personnelle n'est plus qu'errance douloureuse à l'image d'un bateau fantôme ou maudit, qui a perdu son cap dans quelques triangles des Bermudes.

 

Il convient donc certainement au Père Poissons d'éveiller ses enfants à la dimension spirituelle, aux liens et aux connexions non visibles et matérielles que tant ignorent dans notre monde matérialiste. Mais il faudra absolument les conduire à accepter que cette dimension nous dépasse et que l'on ne peut pas tout contrôler. Cela fera de ses enfants des hommes aimants dont les facilités de don de soi et de compassion ne deviennent pas du sacrifice douloureux et inutile.

 

 

Liens vers les 3 autres parties de l'article :

http://www.aucoteduranie.com/pages/articles/articles-de-fond/la-pere-dans-le-theme-astral-partie1.html

http://www.aucoteduranie.com/pages/articles/articles-de-fond/le-pere-dans-le-theme-astral-partie-2.html

http://www.aucoteduranie.com/pages/articles/articles-de-fond/le-pere-dans-le-theme-astral-partie-3.html

 

 

 

Tout droit réservé, Fabrice BONVIN

Reproduction partielle ou totale interdite sans autorisation écrite de l'Auteur

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau